avant la lettre

[pages en regard]

31.10.05

clou

(Col des Fraisses, Treffort, Isère, le 22 oct. 05) C’est souvent quand sa vie ne le vaut pas qu’on s'en fait un spectacle. _____________ Rien à voir avec cette note : je me suis fait profiler par Olivier Gochet la semaine dernière. Une heure et demie d'interview pour un résultat en trois dimensions, lisible à partir de ce lundi 31 octobre 17h30. Nous n'avons pas parlé de Nicolas Sarkozy et Anne Fulda et encore moins de Valerie Plame. Quoique...
Posté par Richard G à 00:35 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

20.10.05

il y a du monde au balcon (4)

Posté par Richard G à 10:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
05.10.05

feu de croisement

(dear father, Montvendre, Drôme, le 9 fév. 03) Je suis repassé rue Colbert hier soir. Cette rue existe moins par elle-même, semblable à toutes les rues qui débouchent sur le cours Jean-Jaurès, que par l’inflexion et le sens que lui donne la lueur du souvenir. Mes pas d’enfant me guidaient souvent ici le samedi après-midi. Mon grand-père y tenait un petit salon de coiffure, c’était là, le local n'a pas bougé. Papi me faisait asseoir sur une chaise en bois un peu raide tout près de la porte, j’attendais qu’il termine son travail en... [Lire la suite]
Posté par Richard G à 12:22 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
27.09.05

torticolis

(cratérope fauve -Turdoides fulvus, oasis de l'erg Chebbi, Merzouga, Er-Rachidia, Maroc, le 14 avr.05) Midi dans les sabliers de l’oubli. Dix ou douze palmiers fichés là, les seuls à marquer la verticalité d’un élan. Sous l’ombre, les hommes n’essaient même plus de tenir debout. Pas de pain à sanctifier, rien pour les sauterelles. Leurs têtes sont tournées vers la ligne d’horizon brisée, guettant l’improbable signal, de là-bas où les enfants s’immolent. Seul l’oiseau sait d’où viendra l’avènement de la compassion. Echanger nos... [Lire la suite]
Posté par Richard G à 21:53 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
07.09.05

la supplique du tantale

(Tantale blanc - Mycteria cinerea, Kuala Lumpur, Selangor, Malaisie, le 22 août 05) L'équilibre du vivant tient à si peu de choses. Si peu de choses qu'il paraît inexplicable. Alors on s'en méfie. On invente une autre réalité, entièrement contrôlable celle-là (croit-on). On construit des lignes roides, on dresse des parois lisses, avec des angles obtus et des matériaux froids. On oublie le miracle permanent et on dresse de nouvelles stèles de bitume, de métal et de fric, revanche sur des formes, des couleurs et des mouvements nés... [Lire la suite]
Posté par Richard G à 21:19 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
05.09.05

junglescope

(Gunung Hide, Taman Negara, Pahang, Malaisie, le 12 août 05) Les acteurs de Taman Negara : près de 300 espèces d'oiseaux, presque autant de reptiles et amphibiens, une centaine de mammifères, 800 espèces de papillons, 700 espèces d'arbres, 8000 plantes à fleurs dont plus de 1000 orchidées Décor : 4350 km² de forêt équatoriale entre 200 et 2100 mètres d'altitude Bande-son : les cigales, les aboiements des calaos, les hurlements des gibbons, les cris perçants des écureuils géants Réalisateur : la Terre Durée du film :... [Lire la suite]
Posté par Richard G à 10:03 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

23.08.05

les yeux pour le dire

(Kuala Tahan, Pahang, Malaisie, le 10 août 05) Ce que les voyages nous racontent ne dure pas assez longtemps. On revient les yeux grand ouverts, le cœur plus affamé de vérité. On se sent pousser les ailes d’un spectateur engagé (dans les propres mots de Raymond Aron), on voudrait s'impliquer davantage. Et pourquoi pas orienter le blog vers une tentative de réflexion plus globale sur ce monde si loin si proche qu’on a senti battre sous sa paume. Mais on sait déjà vers quoi le temps, ce filet lâche si vite encombré d’habitudes... [Lire la suite]
Posté par Richard G à 16:42 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
17.07.05

une fête

(chez Laurent, Isère, le 17 juil.05) Il y a des rendez-vous annuels qui balisent l’existence. Par exemple, les retrouvailles familiales, au moment des fêtes, permettent de faire le point sur l’année écoulée. La « fête à Laurent » est désormais de ces moments incontournables, glissée dans les institutions et auréolée de ses légendes. Toujours à la même époque depuis cinq ans, elle fait converger des destins éparpillés le reste du temps. Elle nous tend un miroir sur ce que nous, bande de copains réunis par une même passion,... [Lire la suite]
Posté par Richard G à 22:50 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
11.07.05

"c'est sans danger"

(mouche-scorpion, Panorpa communis- Bois des Ramiettes, Theys, Isère, le 10 juil. 05) Cet insecte forestier n’a de scorpion que l’apparence de l’extrémité de l’abdomen chez le mâle. Il est parfaitement inoffensif. La crainte qu’inspirent certains animaux provient d’abord de leur complexité morphologique. Une complexité qui a fasciné les créateurs de science-fiction... Mais ceux-ci n’ont certainement pas encore épuisé toutes les richesses graphiques que la Nature dévoile au détour d’un sentier, sous une feuille ou au fond des mers.... [Lire la suite]
Posté par Richard G à 09:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
18.06.05

the kid stays in the picture

(Aït-Harbi, "les doigts de singe", Gorges du Dadès, Maroc, le 11 avril 05) Les dernières lumières du jour sont les plus douces. Est-ce à dire que les dernières heures de la vie sont les moins amères ? Quelles images du passé reviendront marauder sous le lit du renoncement ? Que restera-t-il, à ce moment presque tari, des paysages de nos voyages, des oiseaux multicolores, des rires partagés, des joies de l’amour ? On peut douter de leur triomphe lorsqu’à la turbulence des semaines succède déjà une remémoration... [Lire la suite]
Posté par Richard G à 19:06 - - Commentaires [7] - Permalien [#]