avant la lettre

[pages en regard]

26.01.06

gisant

cortinarius_glaucopus_filtered
(cortinaire à pied glauque - Cortinarius glaucopus, Gresse en Vercors, Isère, le 21 sept. 03)

Gisèle ?
J’hésite.
Ses ogives sans magie,
J’évite.
Ses manies
Vagi-
Ssantes, j’avoue
Z’aussi,
M’irritent.
Et si j’envi-
Sageais Brigitte ?
Avec ell', je sais,
C’est génial :
Ma vigie
Lévite.
Ah mais ! Gingivite !
Vers Javel,
J’ai vu
Josy
Joviale.
Trop vite.
Où vais-je vaguer, en vain ?
Chez les Jésuites.

Posté par Richard G le 26.01.06 - vert - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

    Ci-gît Gisèle au pied agile dégommée par le dénommé G.

    Posté par , le 26.01.06 à 23:11
  • Alpha : ton carton, j'avalise.

    Posté par , le 26.01.06 à 23:13
  • Toi, au moins, le froid ne t'atteind pas ;=)

    Posté par , le 27.01.06 à 09:30
  • "a pied glauque"...
    decidement j'adore les noms de champignons.
    (belle macro)

    Posté par , le 27.01.06 à 10:12
  • pourquoi les jésuites, dis?

    Posté par , le 27.01.06 à 11:49
  • Esrelle : froid, moi ? Jamais !

    Pintel : oui, et en plus il sent le radis, dis !

    Demo : les Jésuites, parce qu'elles sont au moins huit.

    Posté par , le 27.01.06 à 14:05
  • Richard --> ouahhh là, c'est recherché :haha:

    Posté par , le 27.01.06 à 14:19
  • cet accorte
    corps inerte
    gisant plumetis ouvert
    comme d'autres braguettent
    cet accortinaire
    hier aimait encore
    la rondeur de Lac Terre
    Son Aimée délicieuse

    Posté par , le 28.01.06 à 22:42
  • Excellent, Viviane, tu confirmes tes connaissances en champignons (Bragueter : vu dans un poème de l'album zutique de Rimbaud, si jeune Mabuse.)

    Posté par , le 29.01.06 à 10:16

Poster un commentaire