avant la lettre

[pages en regard]

26.02.06

migration de printemps

parapente_jaune_filtered
(Lumbin, Isère, le 26 fév. 06)

Avant La Lettre quitte son quartier natal et s'installe ICI (http://richardg.blogs.com/avantlalettre).

Posté par Richard G le 26.02.06 - bleu - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est au plus profond...

    De la nuit que renaît le jour...
    Pour 2008...
    Amour, gloire, beauté...
    Et la santé pour l'éternité !

    Bien à vous.

    Armanny

    Posté par , le 01.01.08 à 19:01
  • Chouette!!!! c'est la première fois que j'assiste à une cérémonie où un blog est penché au dessus des fonds baptismaux....
    Longue vie à la nouvelle version de "Avant La Lettre" et à son auteur.

    Posté par , le 26.02.06 à 21:14
  • Belle image de départ. Ah, voler, quel plaisir!

    Posté par , le 27.02.06 à 11:53
  • ça plane pour moi!!!... )

    Posté par , le 28.02.06 à 01:29
  • Nous t'y suivrons, toujours admiratifs.

    Posté par , le 08.03.06 à 21:01
  • SUPER!!!

    Jaime beaucoup ton blog de la francheur du talent un grand bonheur pour les yeux bravo pour tout le travail a complis Michael Conan http://michaelconan.over-blog.com/

    Posté par , le 25.03.06 à 19:39
  • YOUPI

    Ca marche!!!! J'ai 2 tomes dans ma bibliothèque, je suis zémue. Amitiés et tendresse comme s'il en pleuvait.

    Posté par , le 23.06.09 à 07:13
  • Blue to bleu...

    La falaise se jette dans le vide de l'écume rieuse.Voleur à voler ; l'oiseau, étoile du vent,Se repose des glissades dans le ciel bleu touchantL'immense déchaînement des vagues coléreuses...

    Armand Rothan Manny

    Posté par , le 06.01.07 à 03:40
  • l'après sémantème

    je découvrais sémantème quelques dizaines de minutes auparavant et je découvre avantlalettre : à visiter et revisiter... sans se lasser.
    j'y reviendrai. tu as gardé un regard d'enfant limpide et incisif, Richard.

    Posté par , le 19.03.07 à 20:04
  • SPHÈRE...

    SPHÈRE...

    L’obscurité se constelle;
    D’une pâleur lunaire montante,
    Si cristalline qu’elle révèle
    Des émotions troublantes.

    Les sarments d’enracinement
    Puisent la terre nourricière,
    Vers ces creux d’enfoncement
    Aux forces de l'éclat stellaire.

    D’un halo sorti des brumes,
    Un sensuel désir m'électrise ;
    Quand de malins lutins allument
    Là-haut toutes les étoiles indécises…

    Armand Rothan Manny

    Posté par , le 29.04.07 à 22:40
  • DIEU DE FEU...

    Les airs doucereux de pianos se mélangent
    A l'indéfini légèreté des histoires vécues,
    Où les éclats élevés des ferveurs s'allongent
    A la seule démesure des confusions mises à nu.

    La fleur se fait belle de sa simple humilité,
    Elle sait se faire miroiter dans la folie bleue;
    Celle que le ciel et ses nuages d’un son d'été
    Laissent scintiller et fredonner au fond des yeux.

    Vomir le temps incessant de la révolte larvée,
    De tout son saoul au jour le jour débordant,
    Pour habiter l'éternité, joie de l'instant,
    Où la peau va s’offrir au soleil, Dieu de feu...

    Armand Rothan Manny

    http://armanny.blogg.org

    Posté par , le 07.06.07 à 21:55

Poster un commentaire