avant la lettre

[pages en regard]

06.01.06

à la passée

gambette_crepuscule
(chevalier gambette - Tringa totanus, Aiguamolls de l'Emporda, Castello d'Empuries, Espagne, le 31 dec. 05)

Lisse et luisante, la campagne catalane ce soir-là se figeait dans un silence orangé. Curieusement, la lumière semblait monter de l’eau des vieilles rizières. C’est comme si le marais avait bu le soleil et infusait encore un peu de son ivresse. La tranquillité des oiseaux cherchant pitance, leur mécanique concentrée, fut à peine troublée par une brève accolade. C’était le vent dans son dernier souffle. Deux vanneaux gloussèrent en décollant d’un coup d’ailes brusque au-dessus des salicornes et se reposèrent presque aussitôt. Un daim avait bondi soudain dans l’enclos des chevaux de trait. Le toupet blanchâtre de sa queue se faufila entre les tamaris. Une cigogne signa la toile du ciel, un cri aigre agita les roseaux et ce fut tout. Du soir, la nature sait créer d’envoûtantes alchimies, des alliances de cuivre, de bruissements d’ailes, de silhouettes furtives et de parfums piquants. Des noces intimes et sensuelles entre le mystère et l’incertitude, vite cachées derrière le rideau de la nuit d’hiver.

Posté par Richard G le 06.01.06 - jaune - Commentaires [12] - Permalien [#]

Commentaires

    Vivement que tu sortes un bouquin avec des beaux textes comme ca dedans, c'est un vrai plaisir a lire.

    Oui je sais je l'ai deja dit.

    (t'as pousse le sharpening un poil trop loin sur la photo je crois, on voit un petit lisere de pixels blancs caracteristique autour de la silhouette du dos de l'oiseau. Mais c'est pas grave hein )

    Posté par , le 06.01.06 à 14:17
  • Merci Pintel. Pour le liseré blanc, c'est pas le sharpening, car j'ai adouci l'image au contraire. Possiblement un effet du contraste ? Y'a aussi un découpage en escalier qui me gêne un peu quand il ne va pas dans le sens des pixels de l'écran et puis plus globalement une dégradation due au transfert. Les photos sont toujours plus réussies sur Photoshop que sur le blog.

    Posté par , le 06.01.06 à 14:25
  • Le 31 décembre, le chevalier gambette était tout noir. Il emportait avec lui l'année défunte. Plus loin, s'ouvrait la lumière dorée de l'an neuf, quelque part sur la Costa Brava. Et Richard officiait.

    Posté par , le 06.01.06 à 16:19
  • Dans ces cas la je passe un coup de 'flou' avec l'outil en forme de goutte (le contraire de l'outil sharpen) a environ 50% sur le lisere en question. Parfois, ca fonctionne

    Posté par , le 06.01.06 à 17:40
  • Quelqu'un qui parle avec une telle douceur des oiseaux, c'est tout à fait exquis. Pour les photos c'est photoFiltre que tu utilises?

    Posté par , le 06.01.06 à 18:40
  • Tu dois aimer les textes de Jean Giono, non ?

    Posté par , le 06.01.06 à 18:52
  • Formidable, Esrelle, je suis fan de "Que ma joie demeure". Bien vu, et merci !

    Livy, aucun filtre, mais j'ai poussé la couleur jaune via Photoshop.

    Merci Pintel, Jibé m'a parlé de Photoshop 9.0 pour mieux traiter les photos en raw. Je n'ai que la version Elements, faut dire (et je ne sais même pas m'en servir).

    Et un galon pour Jacques ! Quel à-propos ! (La Costa Brava, du côté encore brava, parce que faut voir ailleurs comment ça pue le tourisme de masse).

    Posté par , le 06.01.06 à 21:59
  • Très belle photo... et bonne année !

    Posté par , le 06.01.06 à 22:48
  • Merci Guess Who, bonne année également!

    Posté par , le 07.01.06 à 10:56
  • Belle élégie à l'en allée...
    C'est reparti pour trois cent soixante cinq tours...laisse monter l’ivresse de la nouvelle année !

    Bonne année, Richard!

    Posté par , le 07.01.06 à 15:12
  • C'est bien dit, Mamzelle Lili : "Laisse monter l'ivresse de la nouvelle année !" J'aime bien...

    Posté par , le 07.01.06 à 17:22
  • Mamzelle Lili, votre "compréhension" de la note m'enduit d'un plaisir tout rouge (qui tache). Merci. Belle année à vous.

    Posté par , le 08.01.06 à 15:47

Poster un commentaire