avant la lettre

[pages en regard]

26.12.05

angine de poitrine (un coeur en hiver)

robin_des_jardins1
(rougegorge familier - Erithacus rubecula, Montvendre, Drôme, le 25 dec. 05)

Une vie ne laisserait guère plus de traces que des suçons autour du cou.

Les oiseaux nous promettent le contraire. Le coeur en écharpe, le rougegorge continue de chanter à mi-voix la nostalgie acidulée des jours d'amour. Il faut croire à la nostalgie. Elle nous accompagnera comme un chien fidèle jusqu'aux prochains printemps.

(le rougegorge est l'une des très rares espèces d'oiseaux d'Europe à chanter pratiquement toute l'année. Celui-ci nous a observés derrière la vitre durant tout notre repas de Noël.)

Posté par Richard G le 26.12.05 - rouge - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

    Eh bien moi, je veux bien croire au Père Noël, mais pas à la nostalgie... La vertu du suçon tient en sa présence éphémère, tout comme celle des moments de bonheur...

    Posté par , le 26.12.05 à 21:34
  • Ouaip, c'est aussi la vertu du rougegorge : pas plus éphémère que ce piaf-là, pourtant il est tout le temps là.

    Posté par , le 26.12.05 à 22:13
  • Même si Simone Signoret a écrit que la nostalgie n'est plus ce qu'elle était, la nostalgie fait partie de nous; en nous rappelant le passé, elle nous fait avancer, nous pousse à avoir envie de retrouver le goût des bonheurs perdus. Elle est le lien entre notre passé et notre futur.

    Posté par , le 26.12.05 à 23:00
  • Oiseaux de paradis (perdu)

    Heureusement,qu'il nous reste la nostalgie et les rouge gorge pour se rappeler que nous sommes des hommes ...sans la nostalgie la page resterait blanche.

    Posté par , le 27.12.05 à 08:33
  • J'aime la mine toujours ébouriffée du rougegorge. Quant à la nostalgie, bien sûr il faut y croire, pas trop fort pour ne pas s'y noyer, juste assez pour se souvenir des jours anciens avec un sourire tremblant ?

    Posté par , le 27.12.05 à 09:09
  • ouh il est bien plus beau que le mien, j'aime bien comme on dirait une boule de noel

    Posté par , le 27.12.05 à 13:19
  • Il faut pourtant parfois vivre de bons moments, afin de pouvoir au moins l'alimenter ?

    Ce rouge-gorge me rappelle une conversation récente de citadins (entre un de mes amis et moi), nous regrettions de ne presque plus croiser ni rouge-gorges ni mésanges, et nous semblait-il même moins de piafs qu'autrefois, alors que les pigeons, les pies et les corbeaux prospèrent en plein Paris. Crois-tu que ça corresponde à nos hasards de rencontres, ou bien à une dure réalité des espèces menacées quand d'autres s'adaptent ?

    Posté par , le 28.12.05 à 15:54
  • Little Robin

    J'adore cet oiseau, je trouve qu'il est si beau et si proche des humains. Malheureusement, mon chat en avait tué un dimanche et je le voyais mort de la fenêtre de mon bureau. En hommage, j'ai fait un poème où je parle de lui.
    La photo est merveilleuse, j'ai donné ton lien à des amies américaines.

    Posté par , le 07.02.06 à 18:42
  • belles oiseaux

    Belles photos et bel oiseau

    Posté par , le 13.02.06 à 19:58
  • Sans "les"

    Sans 'les" ça ira mieux

    Posté par , le 13.02.06 à 20:07

Poster un commentaire