avant la lettre

[pages en regard]

16.12.05

pharillon

clitoridienne
(Phanaeopsis sp., Cameron Highlands, Malaisie, le 31 juil. 05)


Perle d’astre sertie à l’interstice mellifère, qu’ondoyant l’index époussette et ose, joyau que le désir couronne à l’hémistiche de tes strophes en rose, grelot à l’avant-garde de frissons moins froids, lamparo à ta proue pour ma pourpre lamproie : toute œuvre de la Nature est langage à sa source et les orchidées coulent le langage de l'amour.

(le pharillon est un petit réchaud suspendu à l'avant d'un bateau de pêche pour attirer le poisson)

Posté par Richard G le 16.12.05 - rouge - Commentaires [17] - Permalien [#]

Commentaires

    oula que c'est beau

    Posté par , le 16.12.05 à 17:00
  • Eclatante alliance suggestive de mots, de formes et de couleurs... A cela qu'un mot : Wow !

    Posté par , le 16.12.05 à 19:27
  • hohooo

    Posté par , le 17.12.05 à 09:12
  • Superbe note!
    La vibration de vos mots pénètre en moi pour me donner des frissons chauds de bonheur

    Posté par , le 18.12.05 à 12:56
  • Wahouuuu!
    Tout a fait d'acc avec AlphaDuCentaure!

    Posté par , le 18.12.05 à 15:44
  • OOOOH

    Moi, à chaque fois, je suis suspendu à vos photos comme devant une vitrine renfermant un trésor... J'en reste coi d'admiration...

    Posté par , le 18.12.05 à 15:47
  • Tant de OOOOOO qu'on en ferait une Histoire... Merci de vos chauds échos.

    Posté par , le 18.12.05 à 17:46
  • c'est quand même vachement érotique, cette photo.

    Posté par , le 18.12.05 à 21:47
  • Je vous ai apporté des bonbons...

    et un bouquet de scintilles, ces fleurs que les phares font éclore dans la nuit...

    Posté par , le 19.12.05 à 09:16
  • l'anonyme...

    Posté par , le 19.12.05 à 09:17
  • Pourquoi le nom ne s"affiche t-il pas?demande mamz"elle Lili?

    Posté par , le 19.12.05 à 09:18
  • Siegmund, ah bon ?

    Mamzelle Lili, mystère et boule déconne ! Canalblog vous aurait-il prise pour un spam, là où il n'était question que de spasme?

    Posté par , le 19.12.05 à 09:54
  • pour ceux que l'érotisme des plantes intéresse, lire : l'Amour au jardin de Jean-Pierre Otte -
    éditions Phébus.
    sur les bourdons (dans "l'étonnante tromperie de l'orchidée-abeille")
    "Ce sont des raids de reconnaissance intéressée, des dégustations ambulantes, des plongées dans la soie des corolles, des immersions dans les jupons serrés d'un pavot rose, des effractions intimes derrière des membranes souvent translucides et humides. Ils s'aventurent dans l'allée secrète des anthères, où les pollens sont cachés. D'une langue rigide et un peu creusée, ils aspirent le nectar, se soûlent de l'ambroisie de la sauge, de celle de la violette ou de l'aconit, du vin jaune d'une fleur de tilleul. Ils vont d'un bar à l'autre, composent des cocktails, se soûlent toujours plus profondément et s'oublient dans les celliers et les caves de satin. ... / ... "

    Posté par , le 19.12.05 à 14:23
  • Waouwwww !
    Les Cameron Highlands, les Cameron Highlands, les Cameron Highlands...
    La photo est belle (encore, encore, encore...).
    Et puis (je crois que je l'ai déjà dit) si un jour tu fais un livre avec tes photos, j'en achète un avec une dédicace de l'auteur (s'te plaît).

    Posté par , le 19.12.05 à 18:51
  • moi aussi je veux bien un bouquin tiens.

    Posté par , le 19.12.05 à 20:34
  • Pintel, tu vas le sortir bien avant moi. T'as intérêt.

    Posté par , le 19.12.05 à 22:12
  • ahah, ca m'etonnerait.
    mais si ca arrive un jour, je te demanderais d'ecrire la preface, tiens.

    Posté par , le 20.12.05 à 17:15

Poster un commentaire