avant la lettre

[pages en regard]

11.12.05

tempus fugit

rue_de_neige
(Domène, Isère, le 29 nov. 05)

Courir après l'amour. Pendre leurs jambes à son cou.

Après l'amour, courir. Prendre ses jambes à son cou.

Posté par Richard G le 11.12.05 - les yeux d'Hélène G - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

    Courir après les jambes
    L'amour tout à coup
    L'amour à pendre
    A pendre où
    A pendre au cou
    Madame hibou
    Venez à moi
    Et restez soit
    Que vous m'aimiez
    Me méprisiez
    Restez un coup
    Restez beaucoup
    Je vaux le coup
    Le coup de pendre
    Et puis de prendre
    Avant de rendre
    Ses jambes
    Tout à coup
    Au loup

    Posté par , le 11.12.05 à 22:01
  • LEURS jambes ?

    Moi j'aurais dit :
    "Courir après l'amour. Pendre ses jambes à mon cou."

    Au début ça m'a inspiré :
    "Marcher seul, solitaire.
    Marcher seule, solidaire."

    Posté par , le 11.12.05 à 22:38
  • Jacques, formidable ! Merci beaucoup.

    Alpha, c'est un point de vue (et la solitude est aussi parfois une forme de solidarité, certes)

    Posté par , le 11.12.05 à 23:05
  • Hic jacet lepus

    Elle me fait chaud mais froid, ta photo. Je prendrais bien des jambes à mon cou, du coup, pour me réchauffer.

    Posté par , le 12.12.05 à 07:27
  • Bref, l'amour, une histoire qui fait courir le monde !

    Posté par , le 12.12.05 à 09:32
  • c'est peut-être l'impression que cela donnerait si on voyait tout en bas relief

    Posté par , le 12.12.05 à 10:07
  • labour, toujours labour.

    Posté par , le 12.12.05 à 10:13
  • Mais où courent-ils, tous?

    Posté par , le 12.12.05 à 18:15
  • J'avais pas vu ta signature, Pierre ! Trop drôle. On parle de la PAC bientôt, dans ce blog, ou bien ?

    Anne, tu l'as dit. Et c'est un sport qui n'essoufle personne.

    En bas-relief, Démo? Sacrilège !

    Jibé, tes cyclothermies, ça me fait une belle jambe...

    Raphaëlle, ils courent après toi, devant toi, en tous sens. Mouvement brownien, dicté par nos molécules et nos valvules. Comment veux-tu, comment veux-tu...

    Posté par , le 13.12.05 à 17:55

Poster un commentaire