avant la lettre

[pages en regard]

30.11.05

marque-page

(Col des Fraisses, Treffort, Isère, le 22 oct.05) Souvenons-nous des étoiles quand les fleurs périront. Et rappelons-nous qu'après la vie, nous n'aurons plus d'encre pour l'écrire.
Posté par Richard G à 09:57 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

29.11.05

pas sage, sous tes reins

(hémidactyles sp., Kuala Selangor, Malaisie, le 29 juil. 05)               L'épithète                            Les assises                        Je détiens                          Tu reluis       ... [Lire la suite]
Posté par Richard G à 00:22 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
27.11.05

lustrage

(Freydières, Revel, Isère, le 26 nov. 05) Les branches de la forêt font des persiennes à mes vieilles amours. Le souvenir de leurs joies traîne et poudroie dans les poussières sépulcrales de l’hiver. On voudrait les voir grains de soleil neuf, mais c'est une lune ensevelie sous la molle épaisseur du silence qui les éclaire. Les amours parties ne chuchotent rien, elles piquent à peine mon visage de leur dard glacé. Elles dansent au devant des pas comme un pollen infécond. La fleur s’appelle le Temps et ses pétales s’effondrent en... [Lire la suite]
Posté par Richard G à 11:58 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
25.11.05

l'auberge espagnole

(Cudillero, Asturies, Espagne, le 17 août 02) Cette épicerie dans le village pittoresque de Cudillero, près de Gijon, est un blog avant la lettre. Pour montrer qu'il existe et pour défendre ses valeurs, le marchand a collé plein de petits mots sur sa devanture. Entre autres, qu'il fait son métier "avec art et amour, mais pas par amour de l'art".  Un jour de blues, il avait aussi affiché : "Ici tout est à vendre... Même la boutique." Par amour de l'art blogguien, j'ai consigné dans mes flux RSS de... [Lire la suite]
Posté par Richard G à 15:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
23.11.05

à la croisée

(civette de Malaisie - Viverra tangalunga, D'Lagoon, Pulau Kecil, Terengganu, Malaisie, le 20 août 05) Il y a ces rencontres, impromptues et fugaces, qui font briller soudain tout l’or de la vie. Longtemps après, elles vous rappellent encore les choses et les valeurs dont on a pu se détourner. Croiser une civette dans la jungle d’Asie n’est pas très difficile, pour peu qu’on aime se laisser frôler par les mystères de la nuit. Qu’un animal de sa trempe, farouche et méfiant, résiste à la fuite tient d’un petit miracle. C’est le... [Lire la suite]
Posté par Richard G à 20:08 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
22.11.05

ligature

(Les Granges du Replat, Theys, Isère, le 5 nov. 05) C'était bien avant les mimosas et les citrons, après le ressassement des feuilles tombées. Aux confins du gris et du gris, quand le vent s'étale. Le bouvreuil pleurait sa trompette cassée. Et les ruisseaux se retenaient. "Ca sent la neige", soupirait ma grand-mère, ses cheveux de fumée. Un coeur captif de son sang givré, c'est beau à dire, c'est à mourir en vérité. On n'est jamais trop pressé quand on aime : les pierres s'en souviennent maintenant.
Posté par Richard G à 00:56 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

21.11.05

plus blog que Loïc, tu Meur

J'ai passé une partie de ce dernier week-end à feuilleter le livre de Loïc Le Meur (et Laurence Beauvais). Commencé à griffonner des notes un peu partout, signe qu’il y a dans cet ouvrage beaucoup de matière. C’est précis, concis, documenté, sans rhétorique ronflante, factuel. J’ai tenu à garder un œil candide, sans chercher à confronter l’exposé à ma propre expérience du blog. Particulièrement séduit par l’analyse de l’outil en tant qu’élément intégré à la stratégie marketing et à la communication interne de l’entreprise. Je... [Lire la suite]
Posté par Richard G à 11:22 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
18.11.05

au vent, là, l'être

(enfants sur les rives du Tasik Chini, Pahang, Malaisie, le 13 août 05) Je rêve parfois de dilution, d’effacement. D’une dune où mon existence matérialisée en le grain le plus infime s’enfoncerait sans le moindre craquement. Longue semaine arc-boutée sur des dossiers particulièrement sensibles, endolorie par un claquage à la cuisse, stressée par une proposition de collaboration télévisuelle, frôlée par des sommeils instables. Une de ces semaines encrouées dans les frondaisons d’heures à n’en plus finir, heures et jours m’extirpant... [Lire la suite]
Posté par Richard G à 15:01 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
16.11.05

tête à tête

(phacochères du Cap -Phacochoerus aethiopicus , Pan Etosha, Namibie, le 12 août 03) "Entrée dans le petit salon, elle se dirigea vers la glace pour n'être plus seule. Oui, ce soir déjà, et tous les autres soirs il y aurait un demain avec lui. Devant la glace, elle fit une révérence à cette belle du seigneur, puis essaya des mines pour voir comment elle lui était apparue à la fin de cette nuit, imagina une fois de plus qu'elle était lui la regardant, fit l'implorante, puis tendit ses lèvres, s'en félicita. Pas mal, pas mal du... [Lire la suite]
Posté par Richard G à 12:06 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
14.11.05

étale

(marismas de Donana, vers Séville, Andalousie, Espagne, le 30 déc. 03) Etre moral, c’est avant tout être lucide. Il y a une immoralité inconsciente due à l’habitude d’isoler et de hiérarchiser les problèmes qui pèsent sur notre devenir. Depuis trop longtemps les lumières font défaut aux hommes, plus que leur bonne volonté peut-être. Les vastes matins sur les deltas du monde ont pourtant de quoi éclairer l’idée selon laquelle les enjeux écologiques ne sont plus discernables de nos perspectives économiques et sociales, tout... [Lire la suite]
Posté par Richard G à 19:44 - - Commentaires [8] - Permalien [#]