avant la lettre

[pages en regard]

29.11.05

pas sage, sous tes reins

hemidactyles
(hémidactyles sp., Kuala Selangor, Malaisie, le 29 juil. 05)

              L'épithète                            Les assises                        Je détiens                          Tu reluis
              Aiguisé                                 Pour le smart                  La version                        D'impatience
              Sous ta langue                   Pris de court                    Grand écrin                     S'il te play
              Sautille                                 M'amusent                       Des culbutes                    J'exécute
              T'es pompette                     Et des bises                      Et retiens                          Donc je suis
              Envapée                                Pour le fart                      Ma tension                       Où tu panses   
              Et je t'en                                Au secours                       Sur tes seins                    Une plaie
              Tortille.                                 J'en use.                             Que j'ausculte.                Que j'impute.

(juin 1991 - Clermont-Ferrand)

Posté par Richard G le 29.11.05 - rouge - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires

    L'hiver a été court semble-t-il. Voici déjà le printemps ?

    Posté par , le 29.11.05 à 06:32
  • Salmigondis...
    Galimatias...
    Tergiversi...
    Tergiversa...
    Ainsi elle l'entortille?
    Ah! c'est bien là ruse de fille!
    Lui qui fonçait droit au but!
    Sans prendre garde à la chute
    ...de rein!

    Et tout ça pour une culbute!

    Posté par , le 29.11.05 à 08:56
  • Je ne prêtais pas de si charmants mots aux postures de mes copains geckos !

    Posté par , le 29.11.05 à 09:34
  • mais i'font quoi...???

    Posté par , le 29.11.05 à 09:44
  • nous ne saurons rien des motivations de ces sauriens. Leur entrelacements reptiliens évoquent d'autres sortes d'enchevêtrements bien humains ... bah!
    Il est plaisant de laisser libre cours à nos inspirations sensuelles. Une courbure, quelques entrelacs, une once de mignardise et un soupçon de titillation suffisent à rendre réelles nos divagations sensorielles.
    C'est si simple, parfois...non? ))

    Posté par , le 29.11.05 à 10:50
  • ouh ca devient hot ce blog

    Posté par , le 29.11.05 à 10:54
  • Mignon le Kamasutra de la Salamandre. Ça ferait un joli logo. Je peux détourner la photo ?

    Posté par , le 29.11.05 à 11:11
  • Belle élégance dans la posture, courbes, étoiles aux pattes...
    Et le peau aime les vers coquins.

    Posté par , le 29.11.05 à 19:30
  • 1991, c'est pas l'année où est sorti le disque Coeur de louuuuuup ?

    Posté par , le 29.11.05 à 21:53
  • Ouuuuuuuuuuuuh oui, p'tête bien, Christie, et j'étais plus affamé qu'un canis lupus !

    AlphaduCentaure et tout le monde : j'ai, euh, changé quelques mots pour rester politiquement correc', ne pas briser la ligne éditoriale du blog plus que de déraison. A 24 ans, excusez, on fait moins dans la dentelle (ou plus, c'est selon).

    (Démo : leur motivation, c'est la reproduction. Tu as ici ce qu'on appelle un amplexus, à savoir un accouplement herpétologique, le kiki du monsieur est posé contre la craquette de la dame et une petite larme blanche va bientôt sortir d'un côté pour entrer dans l'autre et féconder les ovules).

    Posté par , le 29.11.05 à 22:04
  • aaaaah me voilà renseignée ;o))

    Posté par , le 30.11.05 à 11:27
  • huhuhu, "la craquette"

    Posté par , le 30.11.05 à 12:24
  • ... et c'est quoi, M'sieur, une craquette ?

    Posté par , le 30.11.05 à 13:44

Poster un commentaire