avant la lettre

[pages en regard]

14.11.05

étale

au_vieux_delta_des_jours
(marismas de Donana, vers Séville, Andalousie, Espagne, le 30 déc. 03)

Etre moral, c’est avant tout être lucide. Il y a une immoralité inconsciente due à l’habitude d’isoler et de hiérarchiser les problèmes qui pèsent sur notre devenir. Depuis trop longtemps les lumières font défaut aux hommes, plus que leur bonne volonté peut-être. Les vastes matins sur les deltas du monde ont pourtant de quoi éclairer l’idée selon laquelle les enjeux écologiques ne sont plus discernables de nos perspectives économiques et sociales, tout comme le ciel et l’eau se confondent.

Posté par Richard G le 14.11.05 - blanc - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

    Sans même aller jusqu'à la moralité (non pas que ça ne compte pas) je serais tenté de penser que même par pur calcul, par pure rentabilité, par simple profit, les questions environnementales devraient recevoir toute l'attention qu'elles réclament.
    Mais visiblement ce n'est pas le cas.
    On serait alors tenté de penser qu'on pourrait subsituer à la moralité ou à l'intérêt bien compris un "gouverner c'est prévoir" !

    Mais qu'est ce que je raconte moi d'un seul coup !

    Posté par , le 15.11.05 à 16:24
  • C'est bien dit, comme d'habitude.
    Un de ces jours, je repasse avec un commentaire intelligent, promis.

    Posté par , le 15.11.05 à 17:32
  • Le développement durable : un bien bel oxymore!

    Et où l'on en revient peut etre finalement au développement durable, formule qui visait, à l'origine, à réconcilier le développement économique et social, la protection de l'environnement et la conservation des ressources naturelles.
    Mais le développement durable ne peut se réduire à la seule protection de l’environnement tel qu’il est souvent présenté.
    ... Et aujourd'hui, si nos cités explosent c’est que nos économies, en plus de l'environnement, ont aussi mis de coté la notion de développement social.

    PS : le terme « développement durable » est une traduction non fidèle de l’anglais « Sustainable Development »

    Posté par , le 15.11.05 à 18:17
  • Quid du surdéveloppement durable et de l'antiécologie, dans tout ça ?

    Posté par , le 15.11.05 à 20:48
  • Tiens, je viens de m'apercevoir que tu as enlevé ta première phrase "ceci n'est pas le calme" ou quelque chose comme ça ! on dirait en effet que la photo montre ce fameux calme mais après la tempête...

    Posté par , le 15.11.05 à 21:58
  • Merci Manu pour nous éclairer nos lanternes. De toutes façons, on ne fera pas du développement social durable sans prendre en compte la dimension écologique. Sans retour à nos racines terriennes, point de salut. Si nos banlieues étaient un peu plus bucoliques, le problème serait déjà différent.

    Jibé, qu'est ce que tu viens tout compliquer là?

    Augré : bien vu ça ! J'ai des lecteurs attentifs. J'ai supprimé la première phrase qui pouvait paraître un peu "à côté de la plaque". Il est vrai que j'étais parti sur un texte tout autre, plus poétique. Je garde des munitions pour plus tard

    Pintel, mais TU es intelligent, ça suffit amplement ! Et je ne force personne au commentaire. On peut aussi feuilleter en silence hein.

    LaVitaNuda : je parle de silence et toi tu inondes ! Avec pertinence toujours, merci. D'évidence, nos sociétés sous-estiment à la fois le coût économique des dégradations environnementales et ne savent pas utiliser la nature pour en tirer un meilleur profit. Il faut tout leur apprendre hein. En meme temps, aura-t-on le temps de leur dire et de les convaincre ? L'article du Monde en lien est particulièrement pessimiste sur le devenir du bassin méditerranéen.

    Posté par , le 15.11.05 à 22:21
  • moral = qui a rapport à la règle des moeurs.
    Ces habitudes naturelles ou acquises sont acquises pour le bien...ou pour le mal!
    en quoi le fait de suivre une règle de moeurs devrait il nous rendre plus lucide?
    Je pense que plutôt la lucidité devrait être l'objet d'une habitude naturelle et/ou acquise, mais je m'apperçois que nous sommes souvent très subjectif, concernant la lucidité et ce qu'elle devrait être.

    Posté par , le 21.11.05 à 14:40
  • un mot : bravo !

    très franchement, et d'une façon générale, je trouve ce blog (par hasard dans un premier temps) absolument admirable.
    je n'ai évidemment pas encore tout lu et vu, mais je reviendrai !
    ... et à part ça, disons que je vais feuilleter, avec plaisir, en silence

    Posté par , le 22.06.07 à 22:25

Poster un commentaire