avant la lettre

[pages en regard]

22.09.05

un coeur en automne

feuille_perle_01_filtered
(feuille de lotus, Tasik Chini, Pahang, Malaisie, le 13 août 05)

Tu disais : « La vie se partage entre l’amour et les ténèbres ».

Mais l’automne ne se partage pas. Il dissimule et confond, confisque et défait, à la dérobée, tout à soi.
Le temps n’arrête pas. Au ciel se suivent les hirondelles aux ailes de suie. Leur fuite effarée sous les fissures des palais.


Le temps ne pense pas à nous, il s’en va. Il nous laisse à notre destin technologique, à une saison sans contour. Entre la jubilation mélancolique et l’horreur inerte. Lumière matinale qui s’étire dans son lit de voiles au creux molli de la plaine. Une mouche au mur, une rumeur dans la ramée incertaine. Pendeloques jaunissantes sous le marronnier.


Un prédateur se faufile aux labours. Ma bouche te cherche encore.

Posté par Richard G le 22.09.05 - les yeux d'Hélène G - Commentaires [14] - Permalien [#]

Commentaires

    Je veux étreindre le temps, me fondre en son palpitement, épouser ses pleurs..
    Enfoui,sous des silences,l'amour dans l'âme humaine au chagrin se confond ?

    Posté par , le 22.09.05 à 11:28
  • Que cette fuite inéluctable est joliment mise en mots.

    J'ai pensé à toi ce matin en assistant à un papotage très vif entre deux pies - elles devaient débattre du sens de la vie, du temps qui passe, à mon avis, pour être aussi passionnées.

    Bref je me disais que de ces commères bichromiques tu aurais sans doute fait une fort jolie photo.

    Posté par , le 22.09.05 à 11:38
  • Que c'est beau !

    Posté par , le 22.09.05 à 12:14
  • la vie se partage bien plutôt entre l'émergence de soi, l'accomplissement de soi, puis un rapide déclin.
    L'amour, tellement illusoire, nous laissera peut-être qu'un souvenir doux mais fugace, un peu comme une pluie d'été, éphémère, rafraîchissante...mais parfaitement inutile.
    POurquoi s'emcombrer d'amour, là où le désir prévôt sur tout?

    Posté par , le 22.09.05 à 13:22
  • Mais à l'automne, d'un bond le crapaud s'embarque à bord du nénuphard et part à l'aventure au rythme imprimé par le courant.

    Posté par , le 22.09.05 à 16:11
  • C'est magnifique ! on dirait une toile ! Fascinant...

    Posté par , le 22.09.05 à 18:52
  • Mamzelle Lili, pensez à m'indiquer vos sources, que j'aille m'abreuver à ces doux mots...

    Anne : commères bichromiques, j'adore ! Les pies ne sont pas faciles à prendre, farouches qu'elles sont ! Enfin si, j'ai une pie dans ma collec', mais verte, pas la bavarde que tu connais.

    Lew : c'est le cri du coeur (en automne), ça, non ?

    Non non, Demo, l'amour n'est pas illusoire, qu'est-ce que ça veut dire, ça, tsss....

    LaVitaNuda : ah la la, le crapaud, amphibien terrestre par excellence, ne fréquente pas les nénuphars ! Et en plus, ça ne bondit pas, faut tout vous apprendre ! Quoique, fermons les yeux, et imaginons l'Arche de Noe en barquette végétale...

    SugarK : Mais c'est une toile ! Toile avec étoile sur le revers de l'étole. La Nature est le meilleur peintre, le musicien le plus doué, le sculpteur incomparable.
    Depuis quand ce K, au fait?

    Posté par , le 22.09.05 à 19:35
  • Parfois les saisons ne laissent la place qu'aux ténèbres...
    Photo magnifique...

    Posté par , le 22.09.05 à 20:39
  • wouah ! superbe photo, incroyable, pleine de magie, je ne me lasse pas de laisser mon regard s'y poser, en capter la lumière. Ce serait cela aussi, un autre temps. le temps intérieur, aux mille couleurs. Peut-être faut-il arreter de compter/ guetter le temps et juste déguster les instants. J'en connais de sublimes.

    Posté par , le 22.09.05 à 21:57
  • Bon, bon bon

    salut Richard,

    bien evidemment une si belle photo avec une si jolie feuille manuscrite, peinte avec le coeur..où l'ame d'une autre.

    bravo.

    ps : j'arrete de fumer, 1er nouvelle,
    j'apprends des chansons dans le métro
    j'ai attrapé devant un parre-terre d'individus ( no speak, no habla) un pigeon...mort!
    bien entendu!

    merci pour ton commentaire d'hier!
    hi HIhi

    je t'embrasse.

    Posté par , le 23.09.05 à 11:23
  • Oh la la qu'est ce que tu parles bien ! c'est parceque tu fumes dru ????
    En fait je suis SugarKane,mais tres vite on m'appelle Sugar,puis Sug,puis...Alors le K depend de mon humeur ! j'arrete de raconter ma vie je suis partie !

    Posté par , le 23.09.05 à 14:44
  • Je ne sais ce qui du texte où de la photo me laisse à ce point sans voix : tout est dit.
    (et ça fait du bien)
    merci Richard, une fois encore

    Posté par , le 24.09.05 à 00:38
  • Anne Printemps : tu en connais de sublimes, quelle chance. Profite bien de tout.

    Kill Me : certes, certes. Mais il fait si beau aujourd'hui...

    Falo : tu arrêtes de fumer? ah bon. Pour le pigeon, méfie-toi, ces bestioles sont de vrais rats volants, dont les maladies sont parfois plus graves que celles liées au tabac. Bon, tant que tu ne fumes pas du pigeon...

    SugarK : oui mais tout ça ne me dit pas pourquoi Sugar, ni le sucre de can(n)e. Confie-toi ma fille...

    Gilda : c'est un plaisir pour moi. Merci à toi.

    Posté par , le 24.09.05 à 11:44
  • Mais parceque j'ai un autre et premier blog ! voilà tu sais tout...j'avoue...tu le verras dans ta gestion des com !(bon en résumé !Sugar Kane est le nom de Miss Monroe dans "Some like it hot" ! un film et une femme que j'adore,voilà tu connais mes mystères...enfin pas tous...j'ai encore un troisième blog,mais hyper secret celui là...)

    Posté par , le 24.09.05 à 20:55

Poster un commentaire