avant la lettre

[pages en regard]

19.09.05

entrouverte (I)

enfants1
(Kuala Tahan, Pahang, Malaisie, le 12 août 05)

Il n'y avait pas d'école dans ce village. Du moins je n'ai rien vu qui ressemblait à des salles de classe ou à un préau entre les long houses. Les maisons sont regroupées aux portes de l'immense forêt de pluie, de l'autre côté du fleuve Tembeling. On ne peut accéder ici qu'en pirogue. Pas de ramassage scolaire, même pas d'horloge. Juste des libellules, des martins-pêcheurs et les grognements des calaos pour étouffer le silence.

Posté par Richard G le 19.09.05 - bleu - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

    Le plastique est arrivé tout de même ; il s'immisce partout comme une gangrène. L'école aurait pu emprunter le chemin.

    Posté par , le 19.09.05 à 09:26
  • Je me demande parfois si la meilleure façon d'apprendre n'est pas d'ouvrir les yeux sur les portes entrouvertes.

    (c'est faux, je ne me le demande pas. Mais si je me le dis trop haut, ça va finir par être trop douloureux)

    Posté par , le 19.09.05 à 09:46
  • c'est tres joli, ces tons pastels crée une ambiance studieuse

    apparement.

    tiens je vais voir e.t

    Posté par , le 19.09.05 à 10:56
  • "Le plastique, c'est fantastique". Plus sérieusement : on peut aussi se dire qu'ici échoue la société occidentale. Un siège en plastoc blanc, on ne s'y asseoit même pas, c'est une pièce rapportée, une sculpture étrange, une relique. (comment ça, je suis trop optimiste?)

    Douloureux, Anne, à ce point? Allez hop, prenons les choses en main, fondons l'école de la Vie.

    Tu vas voir E.T., Falo? Mmmh, ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu çui là, pas avec mon regard (soi-disant) adulte.

    Posté par , le 19.09.05 à 13:03
  • C'est peut être parce que les Calaos n'avaient pas encore sifflé la fin de la récré ?


    (Ah ! au fond je distingue le bruit du moteur de la pirogue scolaire qui approche...).

    Posté par , le 19.09.05 à 16:21
  • "foret de pluie" !!! c'est là bas qu'il faut que je parte !

    Posté par , le 19.09.05 à 17:17
  • tout cela pour, dans quelques temps, aboutir probablement à de l'apprentissage de masse, de la consommation de connaissance.
    La connaissance n'est pas mal, en soi, loin de moins cette idée.
    Cela dit...la normalisation de la divulgation de la connaissance écrasera encore une fois les méthodes ancestrale, les traditions orales, les croyances. Tout cela pour les remplacer par d'autres, mais bon.

    Posté par , le 19.09.05 à 18:14

Poster un commentaire