avant la lettre

[pages en regard]

21.11.04

palefrois en peinture

Un chenal, des chevaux. Chenonceaux renoncé. Dimanche d'automne à la ramasse, pâle et froid, en pâture. Où l'impatience abdique, où les abandons roussis de la nature sont sans vertige. Nostalgie impalpable sous la lumière oblique : les souvenirs n'ont même pas le goût de la poussière, ils délavent le ciel mansardé. Mais le cœur s'obstine.

Posté par Richard G le 21.11.04 - jaune - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

    brrr j'ai senti un vent glacial me donner des frissons en lisant ce post. C'est triste et ça fout le bourdon. Mais si plaisant de lire des belles choses, qu'on en oublie la tristesse dont elles sont imprégnées.

    Posté par , le 22.11.04 à 06:32
  • Le coeur s'obtine et il a bien raison.

    Posté par , le 22.11.04 à 08:38
  • Et oui. Le coeur a ses raisons...

    Posté par , le 22.11.04 à 14:00
  • hier en me baladant j'ai fais une rencontre , un cheval que j'ai pris en photo, alors si tu la vois sur mon blog ce n'est pas un plagiat, juste un hasard...

    Posté par , le 22.11.04 à 16:36
  • oups pardon pour la faute" j'ai fait" je suis étourdie par moment

    Posté par , le 22.11.04 à 16:40
  • elisanne, j'aime l'étourderie. C'est l'ingénuité qui parle

    sushie, la beauté et la tristesse vont souvent ensemble. Cet automne qui se décharne très lentement, comme une femme qui refuse de vieillir, m'émeut beaucoup en tous cas.

    Anna, Anne, on est partis pour un cadavre exquis là...

    Posté par , le 22.11.04 à 16:56
  • "Comme une femme qui refuse de vieillir" qui, dans un dernier sursaut revêt ses plus beaux atours, se pare de couleurs, sachant qu'une a une irrémédiablement les rides entament la surface pour la flétrir avant que de l'emporter et la ramener vers cette nature ... "femme nature"

    Posté par , le 22.11.04 à 22:35
  • Le coeur s'obtine, c'est tout à fait ça.

    Posté par , le 23.11.04 à 00:34
  • Coucou zoli cheval. Comme j'aimerais lui caresser le museau ! P'tet tu lui passes un tit bonjour de ma part, à la prochaine rencontre

    Posté par , le 24.11.04 à 19:07

Poster un commentaire