avant la lettre

[pages en regard]

11.11.04

transposition d'une note

 

 

L'attention n'est pas le fait d'un sujet passif qui s'offrirait sans préparation à tous les stimuli de l'univers. Pour faire attention à un objet, il faut être prévenu. Il faut s'attendre à le rencontrer. Faire attention, c'est anticiper sur un événement à venir, utiliser les souvenirs et l'expérience, mobiliser ses ressources pour accueillir l'événement.

 

Je ne m'attendais pas à rencontrer ce gecko exotique sous la pluie de minuit. Le chant flûté qui émergeait des herbes, mêlé au crépitement des gouttes, m'avait laissé croire à un amphibien. Le crapaud accoucheur, commun en Europe, pousse la même syllabe sur une note à peu près identique. Je cherchais donc l'animal au pied des touffes. Le balayage acharné de la lampe finit par éclairer ce délicat reptile perché à trente centimètres au-dessus du sol, pas plus long que mon doigt. Je n'avais jamais imaginé jusque là qu'une espèce de lézard puisse aimer se mouiller au point d'en faire une sérénade.

(norops lemurinus – 29/07/04 – Vara Blanca, Alajuela - Costa Rica)

Posté par Richard G le 11.11.04 - vert - Commentaires [15] - Permalien [#]

Commentaires

    c'est(pour moi ) assez flippant..faut pas que je regardes..mm une rapiette me fait sursauter...mais ca doit être amusant à l'écoute..je files sinon je vais faire des cauchemars!lol!

    salut richard!

    Posté par , le 12.11.04 à 01:51
  • Si plus de gens chassaient les images plutot que leurs semblables, le monde serait certainement un endroit plus accueillant.

    Belle photo (comme d'hab)

    Posté par , le 12.11.04 à 09:32
  • Je me sens comme un assimilé lézard, posé sur un blog, chantant dans l'attente de la prochaine goutte de poésie!
    It's all so beautiful!

    Posté par , le 12.11.04 à 13:11
  • Falo, comment un beau gaillard comme toi peut-il craindre des bestioles aussi inoffensives? Combattre la peur, pour faire avancer l'humanité...

    Merci Pintel. Cela dit, on a des cas de chasseurs d'images naturalistes ne reculant pas devant la catastrophe pour réussir leur cliché : dérangement d'aire de rapace par exemple (avec abandon de la nichée), ou traque folle des grands mammifères, jusqu'à l'épuisement du bestiau.

    Ben Tagada, ressaisis-toi ! Tout ceci n'est que virtuel, la réalité est tellement plus belle. Va, cours, vole ! Et ramène ta fraise )

    Posté par , le 12.11.04 à 14:41
  • première visite

    première visite ici par un après midi morose tes quelques photos me donnent le sourire

    merci ;o)

    Posté par , le 12.11.04 à 16:44
  • Beaucoup moins exotique et surtout moins mouillé, j'adore suivre l'évolution féline des geckos sur les murs de la maison méditerrannéenne... ils me font immanquablement penser à des vestiges de notre vie d'il y a quelques millions d'années !

    Posté par , le 12.11.04 à 17:12
  • Crapahuter dans le noir à la lumiere d'une torche pour croire voir un crapaud mouillé à 30 cm du sol ... quelle surprise frissonante ! Faut t'y etre doué pour confondre un gecko exotique et un crapaud !! je blague......

    Posté par , le 12.11.04 à 17:39
  • Facettes, j'espère que la morosité s'estompera vite.

    Anne, ces fameuses tarentes, je les adore ! Et tu nous invites quand, dans ta maison méditerranéenne? On se fera une gecko party !

    Béa, c'est bien le problème. La transposition des connaissances d'un continent à l'autre ne se fait pas sans mal. C'est tout un regard, une oreille à (ré)éduquer. Tu n'aimes pas observer la vie des bêtes ?

    Posté par , le 12.11.04 à 17:57
  • pour faire bref..c'est un traumatisme lié a l'enfance...vivivi..un connard de la famille de falo s'amuser (entre autres) à mettre des caméléons dans mon petit lit d'enfant..depuis c'est épidermique..c'est comme ça;(

    Posté par , le 12.11.04 à 18:48
  • Des caméléons ? L'animal a beau être sympathique, c'est pas très cool, ça. Tu t'es vengé, j'espère ?

    Posté par , le 13.11.04 à 09:34
  • oui des caméléons.il les ramenait d'andalousie !;(

    Posté par , le 13.11.04 à 16:29
  • Bon je vais essayer de perfectionner mon attention parce que j'ai déjà du mal à voir des crapaud accoucheur, commun, et je ne parle même pas de les photographier.

    Posté par , le 14.11.04 à 09:14
  • herpétons un peu

    GuyBrush, le crapaud accoucheur est devenu très rare en Belgique... Les amphibiens dans ton pays sont plus gravement menacés que dans tout autre contrée européenne. PLusieurs espèces, telles que le pélodyte ponctué et le sonneur à ventre jaune, ont d'ailleurs disparu.

    Falo, je suis désolé. Il y a effectivement une population de caméléons (introduits d'Afrique au début du 20e siècle), la seule en Europe, près de la côte entre Cadix et Séville.

    Posté par , le 14.11.04 à 18:07

  • Ca ne m'étonne pas pour les amphibiens. Je devais avoir 15 ans la dernière fois que j'ai vu une salamdre près de chez moi alors qu'il y en avait plein dans les étangs quand j'étais gamin.
    Ceci dit, en Belgique, même le pays est menacé de disparition...

    Posté par , le 14.11.04 à 20:07
  • Rooooh

    J'aime les gecko, mais d'une force! Toute une familel etait installee dans ma salle de bain en Inde (petit voyage)...Quand ils etaient la il n'y avait pas de cafards. Oh ce que j'aime faire ma toilette sous les gecko bondissants!


    Je raffole des amphibiens ( le gecko n'est pas un amphibien, c'est un reptile n'est-ce pas?), au point de franchment hesiter a les deranger.

    Posté par , le 19.11.04 à 19:48

Poster un commentaire